mardi 26 juillet 2016

ReporStage : Flore à Londres et à l'Euro

Encore un stage à l'international ! Flore a accompagné les Anglais pendant l'Euro 2016. 


Peux-tu te présenter
Flore, 23 ans. J’ai effectué un Bac S puis une licence Staps Management du Sport en région Parisienne, à l’université Paris-Sud Orsay. Ensuite, j’ai prolongé sur un Master 1 MELS (Management des Evènements et Loisirs Sportifs), et enfin j’effectue ma dernière année à Caen ! Etant sportive, j’ai toujours été attirée par un projet professionnel dynamique. Je souhaite me diriger vers un métier dans l’évènementiel sportif.

Où effectues tu ton stage?
J’ai choisi d’effectuer mon stage à Londres pendant 6 mois dans une agence de voyage autour d’événements sportifs : BAC Sport
Ayant effectué un stage dans ce type d’agence l’an dernier en France, j’avais envie de refaire un stage dans ce milieu professionnel mais à l’étranger pour pouvoir améliorer mon anglais mais aussi voir comment cela se passe dans un autre pays. J’ai été prise dans cette agence, également pour travailler avec eux sur l’Euro 2016, en tant qu’intermédiaire pour le Français. Me voila donc à Londres depuis le 4 avril dernier.

Et ça se passe bien ?
Wayne Rooney en conférence de presse
Depuis le début de mon stage, différentes périodes ce sont écoulées.
Dans un premier temps, j’ai passé deux mois à Londres dans l’agence où j’ai pu travailler sur différentes missions principalement en amont de l’Euro 2016, sur la préparation du voyage pour les clients (principalement entreprises) et pour les médias également (journalistes, photographes, TV), Mais aussi sur des missions de communications, newsletter, site web, réseaux sociaux et enfin des traductions pour mes collègues.
Ensuite le 4 juin, avec mon collègue qui s’occupe de l’organisation pour les médias d’Angleterre, nous sommes partis en France pour toute la durée du tournoi.
Nous étions trois personnes du staff à temps complet sur l’Euro, deux personnes de Bacsport et une personne s’occupant de la sécurité, nous étions en charge de 25 médias Anglais (journaux, photographes, TV).
Pendant un mois, nous avons suivi l’équipe d’Angleterre sur les différents matchs jusqu’à ce qu’elle sorte du tournoi. L’Angleterre était basée à Chantilly pour son centre d’entrainement et de conférence. Ainsi, entre chaque match de l’Euro nous étions de retour sur Chantilly avec les médias.
Il a s’agissait de s’occuper de leur voyage durant tout le tournoi. La difficulté était de s’adapter aux différents changements de dernière minute, suite au résultat. Par exemple, les différentes villes de match, mais aussi de part les demandes des journalistes et les difficultés de la France pendant le tournoi ... (grève et autres).
On a donc organisé leurs itinéraires, hôtels et transports pendant ce tournoi. Nous les avons d'abord suivis pour les conférences de presse, les entrainements et les matchs de l’équipe d’Angleterre. Puis une fois l’Angleterre éliminée, nous avons suivi le Pays de Galles et la France pour les quarts de finale et ensuite toutes les équipes pour les demis et la finale. Dans ces phases finales nous allions qu’au match et jour avant le match où les journalistes avaient accès aux conférences d’avant-match et aux joueurs.

entrainement des Anglais à Chantilly
une belle expérience ! 
J’ai eu la chance de vivre tout le tournoi pendant un mois, en assistant à la majorité des matchs, aux conférences et entrainements en étant à proximité des joueurs. Par ailleurs, nous n’avions pas vraiment de journée off, mais c’est la réalité du métier dans l’évènementiel !
De retour à Londres depuis le 13 juillet, c’est maintenant plus calme, je reprends mes habitudes de l’agence en répondant aux demandes de ma tutrice concernant les évènements à venir (Grand Prix de F1, match de rugby, match de football...)

Le stage te donne t-il l'occasion d'étendre ton réseau pro?
Oui, totalement, durant l’Euro j’ai pu être en contact avec la FA (fédération de football en Angleterre), mais aussi avec des personnes de l’UEFA, avec les journalistes de plusieurs Newpapers d’Angleterre tel que (The Guardian, Daily Mirror, Daily express, Daily star, The Sun) et des Télévisions tel que Skysport, ou bien des photographes travaillant pour Getty images.
Pendant l’Euro, nous avions également d’autres clients tel que des familles de joueurs avec lesquelles nous étions en contact. De plus, je suis régulièrement en contact avec différents fournisseurs et clients à l’agence durant mon stage.

Match Angleterre - Islande

Comment t'acclimates tu à Londres ?
Très bien, Londres est une grande ville dynamique, avec plein de quartiers sympa, il y a vraiment de la diversité et pleins de choses à faire. Il faut s’adapter à voir des gens en short alors qu’il fait 5 degrés, ou bien des chevelures roses, les anglais n’ont peur de rien ! La vie y est agréable, l’adaptation à la langue est au début difficile car ils ne font pas vraiment d’effort pour parler moins vite si vous ne comprenez pas, mais après un mois intensif sur l’Euro qu’avec des anglais cela va mieux ! Par contre prévoyez un bon budget car la vie n’est pas donnée ici.


Une photo publiée par BAC Sport (@bacsport) le

mardi 12 juillet 2016

ReporStage : Maeva au Canada



On poursuit les reporStages avec Maëva qui a traversé l'atlantique ! 


Présente toi Maeva 
Je m’appelle Maëva et j’ai 23ans. Après avoir obtenu un Bac S, j’ai choisi d’orienter mon début de parcours universitaire au sein de l’IUT de Saint-Brieuc en Techniques de Commercialisation. Par la suite, j’ai été acceptée en L3 Gestion Marketing à l’IAE de Toulouse où j’y ai ensuite passé un Master 1 Ingénierie et Management des Organisations Sportives. Et enfin, pour cette dernière année d’études, me voici arrivée à l’Université de Caen dans le Master 2 Staps Management du Sport. 
J’ai toujours été indécise quant à mon projet professionnel. A l’heure d’aujourd’hui je me destine d’avantage pour le milieu de l’évènementiel sportif. Mais c’est en fonction de mes expériences à venir que je mûrirais mon projet.

Et tu fais ton stage au Canada?
Oui, j’effectue un stage de 4 mois à Montréal au sein de l’association Tour du Lac Brome et Courses Thématiques. Ce stage en évènementiel sportif me permet de découvrir le milieu des courses à pied, phénomène en plein essor et qui représente de plus un marché saturé au Québec.
J’ai l’occasion de travailler sur plusieurs missions. A la fois sur la gestion du bénévolat sur les divers évènements, dont la course la plus importante qu’est le Tour du Lac Brome. Du recrutement en amont à la gestion le jour-j, cela demande de l’implication. Ajouté à cela, j’ai eu pour mission de m’occuper de l’accueil et du placement des exposants lors de ce premier gros évènement. Puis, viennent les missions liées à la communication et promotion en particulier sur les réseaux sociaux.
J’ai la chance d’avoir un maître de stage qui souhaite me faire découvrir le plus de choses possible et me donner des responsabilités, ce qui va me permettre de toucher à des missions variées tout au long de ce stage, comme par exemple les partenariats à entretenir etc.

C'est quoi une journée type? 

En évènementiel, il n’existe pas de journée type. Il y a des journées et des périodes plus creuses que d’autres. Afin qu’une course se prépare au mieux, il est essentiel de s’organiser et de gérer son temps afin que le déroulement le jour-j soit optimal. Néanmoins, dans le milieu de la course à pied, sport qui se pratique en extérieur, parfois les choses ne se passent pas comme prévu... En effet, il faut parfois s’adapter à la météo capricieuse, aux retards de livraisons de matériel, aux annulations de bénévoles etc. Ce serait trop facile et trop calme sinon !!

Ca se passe bien donc?

L’atmosphère est très agréable et conviviale. Travail, sérieux et bonne humeur se lient parfaitement. Il y a 3 membres permanents salariés plus moi en tant que stagiaire. Au- delà de nous, il existe de nombreuses personnes qui aident au sein de l’association lors des évènements. Le milieu de l’évènementiel en général te permet de faire des rencontres de toute part et de te créer un réseau. 

Tu découvres un peu Montréal?
C’est une ville très accueillante, chaleureuse où il fait bon vivre. Il y a de la vie à chaque coin de rue, et il n’y a pas de place pour le stress. Enormément de français s’y expatrient pour y étudier, pour y faire leur stage ou bien y habiter.

Echanges-tu sur ton stage avec tes camarades de promo ?
Je suis allée chercher le calme et la sérénité à 5 000 km, loin de cette promo de malades...#TPJM
Merci aux réseaux sociaux qui nous permettent de communiquer et de suivre les aventures (ou mésaventures) de chacun aussi bien au sein de leur stage que dans leur vie personnelle... Il me tarde bien entendu de tous les retrouver afin de rattraper le temps perdu comme on sait tant bien le faire !! #ciaobise 




jeudi 30 juin 2016

ReporStage : Camille chez Caen Event



Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Camille, j’ai 24 ans et je suis en deuxième année de Master STAPS Management du Sport. Je ne me suis pas orientée dans le secteur sportif après mon Bac car j’ai suivi une formation en Techniques de Commercialisation à l’IUT de Cherbourg puis une licence professionnelle en Commerce International. Je suis ensuite entrée en Master 1 Management du Sport à l’UFR STAPS de Caen puis en Master 2 et entre deux une année de césure avec une bonne expérience en service civique à la Ligue de Football de Basse-Normandie. Je souhaite me professionnaliser dans le secteur de l’évènementiel sportif, la logistique liée à l’organisation de manifestations sportives m’intéresse tout particulièrement.


Où as tu fait ton stage ?

J’ai réalisé mon stage à Caen Event, la société d’économie mixte qui gère le Centre de Congrès et le Parc des Expositions de Caen. Mes missions de stage concernaient l’organisation du Salon des Sports Le Grand Run, organisé au Parc Expo de Caen en partenariat avec les Courants de la Liberté. En effet, cette année, Caen Event et le comité d’organisation des Courants de la Liberté se sont associés pour mettre en place la première édition du salon et la nouvelle configuration des courses.
Pour ma part, j’étais chargée de la mise en place des animations sur le salon. Tout un hall du parc expo était dédié aux ligues et comités sportifs qui ont pu faire découvrir leurs disciplines respectives aux visiteurs. J’ai pu également travailler sur la logistique (réalisation du plan du salon, contact avec les prestataires…) et la communication (conférences de presse, community management…) à réaliser pour ce type d’évènement. L’évènement se déroulait du 10 au 12 juin 2016, quelques jours ensuite pour faire le bilan et mon stage était terminé. Place maintenant à la rédaction du mémoire !

Qu’as tu appris de nouveau ?
Ce stage m’a permis d’en savoir plus sur le rôle de Caen Event dans la stratégie évènementielle de la ville de Caen. J’ai pu découvrir également le fonctionnement des salons commerciaux et donc le travail à réaliser en amont afin de mener à bien ce type de projet.
Ce fut une première édition, il y avait tout à faire ! Ce qui a rendu mon expérience encore plus enrichissante. Et même si je n’ai pas participé à l’organisation des courses des Courants de la Liberté, j’ai pu voir l’engouement pour cet évènement, notamment pour la Rochambelle qui a réuni 25 000 femmes cette année ! 




Comment se passait une journée type ? 
Dans l’évènementiel, il n’y a pas de journée type ! Il faut s’organiser pour gérer au mieux les différentes missions qui nous sont confiées et tout noter pour ne rien oublier… Il est important de gérer son temps et surtout les priorités pour être prêt le jour J et éviter les ajustements de dernière minute, même s’ils sont souvent inévitables. 


Echanges-tu sur ton stage avec tes camarades de promo ? 
Nous sommes plusieurs à être en stage dans la région, on fait donc en sorte de se voir de temps en temps. Les réseaux sociaux aident pas mal à suivre les aventures des uns et des autres, surtout des snaps où l’on en voit certain(e)s bien profiter ! Tout en étant sérieux au travail évidemment… 
En tout cas, j’ai hâte de tous les retrouver, on trouvera bien quelque chose à fêter ! #TPJM




Une photo publiée par Camille F. (@camsfouchh) le

lundi 27 juin 2016

ReporStage : Romain à la ville de L'Aigle

La suite des reporStages avec Romain au service des sports de L'Aigle.



Peux-tu te présenter ? 
Je m’appelle Romain Juquin, j’ai 24 ans et je suis actuellement étudiant en Master 2 Management du Sport. Je n’ai pas suivi le parcours « classique » pour en arriver là puisque j’ai à mon actif une licence d’Histoire et un Master 1 Métiers de l’Enseignement. En effet, mon premier projet professionnel était de devenir professeur des écoles. J’ai intégré le Master MDS à Caen dès le Master 1 en 2014 avant d’être accepté en Master 2 dans la promotion 2015-2016. 


Où effectues-tu ton stage ? 
Je réalise mon stage à L’Aigle, ma ville d’origine, au sein du service des Sports de la Mairie. En effet, la Ville organise un « Mois du Sport au Féminin » en Septembre 2016 et était à la recherche d’une personne supplémentaire pour travailler sur ce projet. J’ai été engagé pour une durée de trois mois afin de remplir deux missions principales : 
  • La recherche de partenaires privés afin d’assurer l’équilibre budgétaire de l’événement 
  • Faire un peu de relations presses 
Au fil du temps, d'autres missions se sont rajoutées à celles-ci, par exemple dans le cadre de l'événement nous organisons un « Festival du Sport au Féminin en Images » avec un concours ouvert à tous pour lequel j'ai écrit le règlement et j'ai également créé une fiche d'inscription et une affiche. Je vais désormais envoyer un courrier à toutes les fédérations, tous les CROS et CDOS (que je suis en train de lister dans une base de données) ainsi qu'aux clubs locaux pour les informer de l'existence de ce concours et les inciter à y participer. 


Et ça se passe bien ? 
Oui, d’autant plus que je connaissais les deux personnes (Céline et Julien) qui composent le service des sports grâce à mes différentes pratiques sportives lorsque j’étais plus jeune. Céline est une ancienne joueuse et désormais une bénévole au club de Handball dans lequel j'ai joué pendant 14 saisons et Julien est également le responsable du centre de loisirs dans lequel j'allais lorsque j'étais enfant. J’ai donc rapidement trouvé ma place dans cette bonne ambiance.



Qu’apprends-tu de nouveau ? 
Le service des Sports étant relativement restreint, mon maître de stage est très occupé et me laisse une grande autonomie. Pour ma recherche de partenaires j’ai par exemple dû réaliser un dossier de partenariat, chose que je n’avais jamais faite auparavant. 
Ce stage me permet également de découvrir un secteur inconnu pour moi puisque je n’avais jamais travaillé au sein d’une collectivité auparavant. J’y découvre une certaine rigueur quant à la forme des écrits à transmettre aux élus par exemple ou encore la nécessité d'obtenir les différentes validations hiérarchiques avant de débuter une action, notamment lorsque cela concerne l'aspect financier. Pour être franc je m'y attendais un peu mais Mme Le Maire siégeant également à l'Assemblée Nationale elle n'est pas toujours présente, il faut parfois être patient et attendre sa présence pour obtenir une validation ! Je devais initialement travailler principalement sur la recherche de partenaires privés mais les délais de réponse étant importants et mon dossier de partenariat devant être validé lors d'un Conseil Municipal, c'est aussi pourquoi j'ai été amené à réaliser d'autres missions. 


Échanges-tu sur ton stage avec tes camarades promo ? 
Étant donné que je ne suis plus à Caen, il est difficile de se voir régulièrement mais j’échange tout de même avec certains camarades. Par exemple, j'ai échangé récemment avec Angélique qui a travaillé sur la Semaine du Sport au Féminin qui s'est tenue à Rouen en 2015 et qui ressemble en partie au projet de la Ville de L'Aigle.  J’essaye également de suivre les aventures de nos nombreux expatriés et je suis pressé de revoir tout le monde lors des soutenances ! 


Que nous recommandes-tu de suivre ? 
Pour le moment rien de particulier mais n’hésitez pas à suivre notre compte Twitter qui sera très actif durant le mois de Septembre. Dans le cadre de l’événement, il y aura des rencontres féminines de haut niveau au programme si certains sont intéressés pour venir à L'Aigle : volley, basket (avec l’équipe d’Ifs) ou encore l’équipe de France féminine de baseball (dédicace à la Fouch’ !).